Découvrez comment cet agriculteur auto-finance son projet

C’est en Suisse dans le canton de Neuchâtel  que cet agriculteur de montagne a trouvé comment auto-financer les transformations de sa ferme en énergie verte sans passer par les banques…

Située à une altitude de 1175 m  la ferme de  » Y  » est séparée  du village par une distance d’environ 7 km , l’endroit est idyllique  et facile d’accès, mais les hivers y sont longs et rigoureux.

Ce quadragénaire a repris le domaine à son compte il y a un peu plus d’une dizaine d’année mais il y travaille depuis l’âge de seize ans suite au décès de son père.

Le domaine se compose d’environ 70 hectares avec  25 à 30 vaches laitières, une dizaine de génisses, une douzaine de veaux et génissons.

Les besoins en eau se font par plusieurs citernes récupérant l’eau de pluie pour les bêtes et pour l’habitation.

Il y a 2 ans  » Y  » a fait installer la traite directe, celle-ci se faisait jusqu’à lors individuellement au pot pour chaque bête.

Un domaine même petit demande de l’investissement et de nos jours il n’est pas facile d’obtenir des prêts auprès des banques, encore faut-il faire attention de ne pas s’endetter et devoir vendre son domaine pour rembourser les banques.

Son projet est de transformer les lisiers, fumiers et déchets végétaux produits par son exploitation agricole en une unité de méthanisation.

Qu’est-ce?

C’est une usine capable de transformer les lisiers, fumiers et déchets végétaux produits par l’exploitation en fertilisants et méthane.

Le méthane alimente ensuite un moteur qui produit de l’électricité utilisée par l’ exploitation.Le gaz produit aussi de la chaleur, chauffant un circuit d’eau à environ 80°, la circulation de cette eau dans une partie de l’exploitation assure ainsi le chauffage de l’habitation.

Tous les jours une cuve hermétique est alimentée par les lisiers et fumiers qu’elle digère pendant une cinquantaine de jours à 37-40° favorable aux bactéries qui vont transformer le carbone organique en gaz = le méthane et un digestif liquide qui est ensuite épandu à la place d’engrais chimiques.

Ceci à un coût estimé à 900 000 euros

projet agriculteur

Mais en réalité le coût  investi par  » Y  » pour financer ses travaux est de  225 euros frais compris et un peu de son temps libre afin de définir son projet et d’en parler autour de lui…

Voici le lien de son projet https://www.crowdfundinginternational.eu/user/Yann75

De plus il n’a pas de contrepartie à donner ni de délai de réalisation alors si vous aussi,  vous avez un projet ou que vous n’arrivez plus à rembourser les banques remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons dans les plus brefs délais

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *